Le Ministere s’engage à travers son ministre à éliminer la pauvreté et à améliorer le bien être de la population congolaise

A la une au plan

Georges Wembi promet d’apporter les améliorations



Le Ministere s’engage à travers son ministre à éliminer la pauvreté et à améliorer le bien être de la population congolaise, a indiqué Georges Wembi, ministre du Plan et la Révolution de la modernité à l’occasion de la célébration samedi à Kinshasa de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, célébrée le 17 octobre de chaque année

A travers cette journée placée sous le thème : « Construire un avenir durable, s’unir pour mettre fin à la pauvreté et à la discrimination », le gouvernement n’entend répondre à ce défi que par la réussite des politiques mises en place visant à rendre la croissance économique inclusive et par la création des canaux de ruissellement des fruits de la croissance vers les couches les plus défavorisées de la population, a-t-il soutenu.

Le ministre Wembi a appelé, à cet effet, à l’union des congolaises et des congolais pour vaincre ce fléau, précisant que la mise en œuvre des objectifs du millénaire pour le développement pour la période de 2000 à 2015 a permis de baisser d’un quart l’indice de la pauvreté.

« La poursuite des efforts par l’implantation des objectifs du développement durable est un enjeu important, a-t-il ajouté, notant à l’actif du gouvernement Matata, les efforts entrepris dans le secteur de la santé, de l’éducation, de la promotion du genre pour l’intégration de la femme dans le circuit de production, des initiatives pour stimuler l’emploi en faveur des jeunes congolais et celui visant la création des filets de sécurité sociale en faveur des groupes vulnérables

Le ministre Wembi a annoncé la mise en place prochaine d’un programme national de stratégies de développement qui sera d’application entre 2017 et 2021 et intégrera les objectifs de développement durable dans la réalisation du programme de la Révolution de la modernité et de l’émergence d’un Congo nouveau à l’horizon 2030.

Partagez :

Partager et favoriser