Séminaire gouvernemental: les capacités des membres du gouvernement renforcées

Le Secrétariat national pour le renforcement des capacités, SENAREC en sigle a organisé du 07 au 08 juin 2017 à la cité de l’Union africaine à Kinshasa, un séminaire gouvernementalà l’intention de tous les membres du Gouvernement d’union nationale sous l’égide du Premier Ministre Bruno Tshibala, représentant personnel du Chef de l’État Joseph Kabila Kabange.

Ce séminaire avait pour finalité d’insuffler, à partir du sommet de l’Etat, une nouvelle dynamique de performance et de responsabilité qui devra se propager dans l’Administration publique. Il a été question d’améliorer la performance de l’action gouvernementale par l’adoption des méthodes et outils de gestion modernes et le renforcement de la cohésion de l’équipe autour des priorités arrêtées. C’était donc l’occasion pour les membres de l’exécutif national d’échanger sur des thèmes variés et très enrichissants tels que l’inter-ministérialité et la conduite de l’action gouvernementale, la gestion axée sur les résultats, la politique extérieure, la réforme de l’administration publique, la gestion politique du programme du gouvernement, la relation entre le gouvernement et le parlement, la stabilité du cadre macroéconomique, la paix et la sécurité.

Chacun de ces thèmes a été suivi des échanges au cours desquels les membres du gouvernement ont exprimé différentes préoccupations et partagé leurs expériences à la grande satisfaction des organisateurs.

Coordonnateur du SENAREC, Constant Mudekereza, Rapporteur du Comité Organisateur s’est dit satisfait du fait que les membres du gouvernement se sont formé par eux-mêmes, au-delà des exposés de haute facture des experts dans chaque domaine sur la table des discussions. « Les Ministres les plus anciens ont partagé leurs expériences avec les nouveaux, les plus outillés ont partagé leurs connaissances scientifiques, ceux qui proviennent d’autres institutions ou d’autres secteurs d’activité ont donné de leurs connaissances thématiques », a rapporté le Coordonnateur du SENAREC. Le Coordonnateur du SENAREC a ensuite exprimé sa gratitude envers la Banque Mondiale qui a participé activement au financement de ce séminaire dans le cadre du Projet de Réforme et de Rajeunissement de l’Administration Publique, PRRAP en sigle, un projet du Gouvernement congolais financé par cette institution financière internationale dans l’objectif de renforcer, rajeunir et moderniser l’Administration Publique congolaise pour assurer des services de qualité aux populations.

Outillés, les bénéficiaires saluent l’initiative

Au sortir du séminaire gouvernemental, les membres de l’exécutif national ont salué l’initiative du président de la République qui a instruit le Secrétariat Général du gouvernement de mobiliser l’appui technique du SENAREC pour organiser les travaux de la cité de l’Union Africaine. « Cet atelier a permis aux nouveaux ministres d’acquérir les outils qui les prédisposent à la déontologie, à la discipline conformément au code de bonne conduite de l’agent public de l’Etat. Il a été rappelé à chaque ministre qu’il ne doit pas naviguer à vue mais travailler sur base d’un tableau de bord au vue des objectifs assignés à son ministère dans sa lettre des missions et des moyens mis à sa disposition, il doit veiller à la réalisation efficiente et efficace des objectifs de son ministère, a rapporté Modeste BahatiLukwebo, Ministre d’État, Ministre du Plan.

« Nous sommes entrés tels des païens appelés à recevoir la communion, nous sortons baptisés et enrôlés dans une nouvelle dynamique de gestion saine et efficiente de la chose publique », a indiqué Justin Bitakwira, Ministre du Développement Rural ; et de poursuivre : « nous venons de différents horizons, certains d’entre nous n’ont jamais participé à la gestion de la chose publique, d’autres viennent de différentes institutions politiques telles que le parlement ou les choses se passent différemment. Le peuple n’a pas d’un parlementaire les mêmes attentes que d’un Ministre. Il était donc très important pour nous d’apprendre à travers les formateurs mais aussi de nos aînés dans l’art de gérer ». Pour sa part, Léonard SheOkitundu, Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires étrangères estime que l’équipe gouvernementale est désormais outillée et sera beaucoup plus productive avec la notion de la gestion axée sur les résultats (GAR) qu’elle vient d’acquérir.

Tous les ministres ou presque ont aussi émis le vœu de voir ces sessions de renforcement des capacités s’étendre aux membres de leurs cabinets respectifs.

Please follow and like us:
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *